Ford va augmenter la production de son usine de Valence de 40 % cette année

Ford a indiqué qu'il avait investi 2,3 milliards d’euros dans son usine de Valence en Espagne (Almusafes)depuis 2011. Le constructeur rappelle que 1,1 milliard d’euros avaient déjà été annoncés en 2011, tandis que le solde a été amorcé dès 2013.

Au final, la production du site va grimper de 40 % en 2015, pour atteindre 400 000 véhicules, avec une capacité qui sera portée à 450 000 véhicules. L’usine emploie désormais 8 000 salariés, contre un peu moins de 5 000 début 2013, tandis que les fournisseurs ont créé 1 500 emplois, précise le constructeur.

Cet investissement résulte d’une réorganisation de l'activité des usines européennes de Ford. Fin 2012, le groupe annonçait la fermeture de son usine belge de Genk, qui employait 4 300 personnes et générait 5 000 emplois indirects, ainsi que la restructuration de son site britannique de Dagenham. Une réorganisation qui a finalement profité à Valence, qui offre un coût du travail attractif et bénéficie d'un soutien affiché des autorités publiques.

L'usine d'Almusafes a ainsi récupéré la Mondeo, le S-Max et le Galaxy qui étaient assemblés en Belgique, et qui viennent ainsi cohabiter avec le Kuga, le Transit Connect et le Tourneo Connect. L’arrivée de ces nouveaux modèles a nécessité de lourds aménagements.

La montée en charge de Valence est une bonne nouvelle de plus pour l’industrie espagnole. La production automobile du pays, revenue sur ses niveaux de 2010, profite des accords de compétitivité noués pendant la crise qui ont fait baisser le coût du travail. Les nouveaux véhicules (C4 Cactus de PSA, Mokka d’Opel, Pulsar de Nissan à Barcelone, Kadjar de Renault à Palencia...) affluent. Pour Ford, il s’agit de rebondir enfin sur le continent européen, sur lequel il a encore perdu 1 milliard de dollars en 2014. (ECHOS 6/2/15, EL MUNDO, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 5/2/15)

Juliette Rodrigues