Ford suit de près la situation en Russie

Ford suit de près la situation en Russie, mais il ne pense pas à ce stade que les sanctions prises contre ce pays après l’annexion de la Crimée auront un impact négatif sur ses activités, a indiqué Mark Fields, numéro deux du constructeur américain, le 21 mars. Le président américain Barack Obama avait annoncé la veille de nouvelles sanctions, qui ciblent des dirigeants et des milliardaires russes proches du président Vladimir Putin.

Ford dispose de trois usines en Russie, où sa part de marché s'élève à 3,6 %. Selon l'AEB (association des entreprises européennes en Russie), les ventes du constructeur sur le marché russe sur les deux premiers mois de l'année ont chuté de 21 %, à 13 514 unités. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, DETROIT NEWS 21/4/14)

Frédérique Payneau