Ford s'attend à une année difficile en Russie

Ford ne prévoit pas d’embellie cette année en Russie, et il examine des mesures pour faire face à la crise dans ce pays, a indiqué Bob Shanks, directeur financier du constructeur, dans un entretien accordé au HANDELSBLATT. « Toutes les options sont sur la table », mais pas un retrait du marché russe, a précisé le dirigeant.Selon les chiffres publiés l'AEB (association des entreprises européennes en Russie), les ventes de Ford en Russie ont chuté de 38 % l'an dernier sur un marché en baisse de 10 %. La part de marché du constructeur a reculé de 3,8 % à 2,6 %. « Certains constructeurs ont fortement baissé leurs prix », a expliqué M. Shanks. Les constructeurs japonais ont profité de la baisse du yen et les constructeurs coréens ont suivi, a-t-il ajouté. Lors de la présentation de ses résultats financiers la semaine dernière (voir la revue de presse du 30/1/15), Ford a abaissé ses prévisions de résultats pour l'Europe cette année. Il s'attend désormais à subir dans cette région une perte inférieure à celle de l'an passé, qui a atteint 1 milliard de dollars, mais supérieure aux 250 millions de dollars qu'il prévoyait initialement. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 2/2/15)

Frédérique Payneau