Ford prévoit un bénéfice avant impôts en baisse l'an prochain

Ford a annoncé que 2013 devrait être « l'une des meilleures années de son histoire », avec une croissance attendue de 10 % de son chiffre d'affaires, une part de marché dans toutes les régions stable ou en hausse, un bénéfice avant impôts voisin de 8,5 milliards de dollars (contre 8,3 milliards en 2012), un flux de trésorerie en nette progression et un bilan plus solide.

2014 devrait être une nouvelle année robuste et une étape importante dans la stratégie « One Ford », avec le lancement de 23 nouveaux modèles dans le monde (contre 11 cette année) et la poursuite des investissements pour une croissance rentable, a indiqué le constructeur, qui table toutefois sur un bénéfice avant impôts en baisse, compris entre 7 et 8 milliards de dollars, en raison notamment des nombreux lancements prévus et de coûts élevés de restructuration en Europe. Ceux-ci devraient atteindre 400 millions de dollars en 2013 et 400 à 500 millions de dollars en 2014. En Amérique du Nord, où il introduira 16 nouveaux modèles l'an prochain, Ford s'attend à une baisse de son bénéfice et à une marge comprise entre 8 et 9 %, au lieu de 9,5 %-10 % cette année.

Le constructeur a par ailleurs indiqué que son objectif d'une marge comprise entre 8 % et 9 % à l'horizon 2015 ou 2016 était « menacé » par la récession en Europe, les dévaluations au Venezuela et les coûts de lancement de nouveaux modèles. (DETROIT NEWS, AFP 18/12/13, WALL STREET JOURNAL 19/12/13, COMMUNIQUE FORD)

Frédérique Payneau