Ford prévoit de nouvelles hausses des prix des voitures au Royaume-Uni

Les constructeurs devront continuer à augmenter leurs tarifs au Royaume-Uni pour compenser la baisse de la livre après la décision des Britanniques de sortir de l’Union européenne en juin 2016, a averti le directeur général de Ford of Britain Andy Barratt, en marge du salon de l'automobile de Genève.Le dirigeant prévoit que la livre perdra à nouveau de la valeur lorsque le gouvernement britannique déclenchera l'Article 50 du Traité de Lisbonne et commencera à négocier la sortie du Royaume-Uni de l'UE. La première ministre britannique Theresa May a annoncé qu'elle lancerait ce processus d'ici à la fin mars.Un « Brexit dur », qui instaurerait des droits de douane entre le Royaume-Uni et l'Europe, entraînerait une nouvelle hausse des prix et « ne serait pas dans l'intérêt des consommateurs », a mis en garde M. Barratt. Les grands constructeurs ont relevé les prix de leurs véhicules sur le marché britannique au moins une fois depuis l'automne dernier. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 14/3/17)

Frédérique Payneau