Ford met l'accent sur la région Asie-Pacifique, et notamment sur la Chine

Le directeur général de Ford, Alan Mulally, et son équipe passent de plus en plus de temps dans la région Asie-Pacifique, et notamment en Chine où le constructeur américain réalise d'importants investissements et espère doubler sa part de marché au cours des prochaines années.

Les hauts dirigeants de Ford consacrent aujourd'hui environ un tiers de leur temps à l'Asie, contre 10 % seulement il y a quelques années, les deux tiers restants étant répartis équitablement entre la région Amériques et l'Europe, a indiqué M. Mulally à la veille du Salon de Shanghaï. Il a souligné que la région Asie-Pacifique offrait un fort potentiel de croissance pour Ford et que ce dernier y réaliserait une part importante de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices.

Le constructeur prévoit d'ouvrir cinq nouvelles usines et d'introduire quinze nouveaux véhicules en Chine d'ici au milieu de la décennie. Ce pays est aujourd'hui son deuxième débouché, après les Etats-Unis et devant le Royaume-Uni. Ford occupait 3 % du marché chinois des voitures en 2012 et compte atteindre les 6 % au cours des trois prochaines années. (AUTOMOTIVE NEWS 15/4/13, WALL STREET JOURNAL 16/4/13)

Frédérique Payneau