Ford confiant quant au maintien d'un millier d'emplois sur le site de Blanquefort

Ford s'est dit « confiant » le 17 février quant au maintien d'un millier d'emplois sur son site de Blanquefort (Gironde). « Il n'y a pas de nouveau projet [prévu], mais on est très confiants » sur le maintien, pendant cinq ans, de ces 1 000 emplois - prévu par un accord signé en mai 2013 -, grâce aux projets « en cours » ou lancés « dans les mois qui viennent », a déclaré Wolfgang Schneider, vice-président de Ford Europe, au terme d'un comité de suivi réunissant à la préfecture services de l'Etat, collectivités, direction de Ford et syndicats.

La fabrication d'un double embrayage sera lancée en juillet 2014 et la production de la boîte de vitesse 6F35 va monter en cadence, a rappelé un conseiller de la direction, évoquant une « montée en puissance traditionnelle » dans « une activité industrielle ».

« Il n'y a pas d'inquiétude particulière », a de son côté déclaré le préfet de Gironde Michel Delpuech. « Nous avons acté positivement la réalité des investissements [environ 120 millions au total injectés par Ford], le lancement de nouveaux produits et de nouvelles chaînes et la progression [...] du chiffre d'affaires » du site, a-t-il ajouté. Selon Ford, Blanquefort devrait réaliser un chiffre d’affaires de 144 millions d'euros en 2014.

« En finir avec le temps partiel en 2015 est l'objectif de Ford », a par ailleurs indiqué M. Delpuech, alors que le constructeur prévoit 250 000 heures de chômage partiel pour 2014, soit l'équivalent de 180 emplois. Sur ce point, un conseiller de la direction s'est montré plus nuancé, soulignant que seule la montée en cadence des produits assemblés permettrait d'endiguer le recours au chômage partiel.

Le prochain comité de suivi aura lieu en octobre. (AFP 17/2/14)

Alexandra Frutos