Fonderie de Bretagne : un projet d’accord sur la compétitivité a été finalisé

La direction de la Fonderie de Bretagne a indiqué qu’un « projet d’accord [avait] été finalisé le 5 juin à l’issue de la huitième et dernière réunion de négociation [sur la compétitivité]. Il prévoit un temps de travail de 35 heures par semaine, comme c’est le cas pour les 40 000 salariés de Renault en France. Le projet CAP FDB permet de consolider l’avenir du site et la préservation des emplois, grâce à des investissements importants : 68 millions d’euros, dont 20 millions d’euros sur les conditions de travail, une nouvelle ligne de moulage. Un accord permettrait d’éviter la dénonciation des accords existants ».

Le projet sera soumis à l’avis du comité d’entreprise en séance extraordinaire le 12 juin, puis à la signature des organisations syndicales. (OUEST FRANCE 6/6/13)

Alexandra Frutos