Fiat revoit à la baisse ses objectifs de résultats financiers pour l'ensemble de 2013

Fiat a revu à la baisse ses objectifs financiers pour l'année 2013, à la suite d'une chute de son chiffre d'affaires en Amérique latine due à la fin des mesures d'incitation à l'achat de voitures au Brésil.

Le constructeur prévoit désormais un bénéfice opérationnel compris entre 3,5 et 3,8 milliards d'euros cette année, alors qu'il situait la fourchette entre 3,65 et 3,92 milliards auparavant. Il table sur un bénéfice net compris entre 900 millions et 1,2 milliard d'euros (contre 1,2-1,5 milliard auparavant) et un chiffre d'affaires de 88 milliards d'euros (contre une fourchette de 88-92 milliards auparavant). Le groupe a également corrigé ses prévisions de dette industrielle, qu'il estime à 7-7,5 milliards d'euros, au lieu d'environ 7 milliards initialement escomptés.

Pour le troisième trimestre, Fiat a annoncé un bénéfice opérationnel de 816 millions d'euros, inférieur aux prévisions des analystes (qui s'attendaient à 915 millions d'euros). Le groupe a en outre dégagé un bénéfice net de 189 millions d'euros sur le trimestre, contre 171 millions pour la même période de 2012. Sans Chrysler, Fiat aurait affiché une perte de 247 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe au troisième trimestre est en hausse de 1,4 % à 20,7 milliards d'euros ; l'endettement net s'établissait à 8,3 milliards d'euros fin septembre, alors que les analystes attendaient 7,6 milliards.

Les pertes du groupe dans la région EMEA (Europe/Moyen-Orient/Afrique) ont été ramenées à 165 millions d'euros au triosième trimestre, contre 238 millions un an auparavant. Son bénéfice en Amérique latine a chuté à 165 millions d'euros, contre 341 millions au troisième trimestre de 2012. (AFP, REUTERS, STAMPA, REPUBBLICA, AUTOMOTIVE NEWS 30/10/13)

Juliette Rodrigues