Fiat compte sur Maserati et Alfa Romeo pour sa relance

Fiat compte en grande partie sur ses marques de luxe, Maserati et Alfa Romeo, pour parvenir à ses objectifs de croissance à moyen terme, a déclaré le président du groupe John Elkann. Le plan de croissance de Fiat Chrysler "attribue une grande valeur à la composante italienne du groupe", a déclaré M. Elkann au cours d'une assemblée générale d'actionnaires dans l'usine du groupe à Grugliasco, près de Turin, où sont fabriqués deux modèles (Ghibli et Quattroporte) de Maserati, qui célèbre cette année son 100ème anniversaire.

"La composante italienne a des possibilités de développement que nous n'aurions même pas réussi à imaginer sans Chrysler. Une grande partie de la stratégie Premium de Fiat s'appuie sur des marques comme Maserati et Alfa Romeo", a déclaré M. Elkann. Ces marques "ont pour objectif de produire des voitures uniques, capables d'allier l'excellence technique la plus avancée avec le style italien requis et apprécié dans le monde entier", a ajouté M. Elkann.

Fiat compte sur ces deux groupes pour augmenter fortement sa production de voitures haut de gamme sans cependant marcher sur les platebandes de sa marque de grand luxe, Ferrari. Alfa Romeo, notamment, devrait voir ses ventes passer de 74 000 unités en 2013 à 400 000 unités par an à partir de 2018. En présentant, début mai, sa stratégie pour l'ensemble du groupe Fiat Chrysler, Sergio Marchionne, directeur général du groupe, avait annoncé qu'Alfa Romeo allait bénéficier au cours des cinq prochaines années d'une enveloppe de 5 milliards d'euros pour fabriquer huit nouveaux modèles au design et à la qualité de moteurs équivalents aux rivaux allemands BMW et Mercedes.

En ce qui concerne Maserati, Fiat avait annoncé en septembre dernier son intention d'investir près d'un milliard d'euros dans son usine turinoise de Mirafiori pour y produire des 4x4. En sommeil ces dernières années, la marque devrait bientôt offrir une gamme de six modèles, avec l'objectif d'atteindre un volume de ventes de 50 000 unités par an à partir de 2015.
Au premier trimestre de cette année, Maserati a enregistré un bond de 464 % de ses ventes en Europe, à 1 330 unités (+ 820 % en Italie) et de 341,7 % aux Etats-Unis, avec 963 unités. Au total, les ventes de Maserati ont grimpé de 331,1 % par rapport au premier trimestre de 2013, à 2 367 unités. (AFP 22/5/14)

Juliette Rodrigues