Fiat a annoncé un bénéfice trimestriel en forte baisse

Fiat a annoncé un bénéfice net trimestriel en forte baisse (- 88,2 %), à 31 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en recul de 2 %, à 19,8 milliards d'euros ; le bénéfice d'exploitation a diminué de 23 %, à 618 millions d'euros. Sa dette s'est établie à 7,1 milliards d'euros, en nette hausse par rapport aux 6,5 milliards observés fin 2012. Sans Chrysler, Fiat aurait affiché des résultats déficitaires au premier trimestre de 2013, avec une perte de 235 millions d'euros.

Pour l'ensemble de l'année, le groupe maintient toutefois ses objectifs : il vise un bénéfice net compris entre 1,2 et 1,5 milliard d'euros, pour un chiffre d'affaires compris entre 88 et 92 milliards. Son bénéfice opérationnel devrait se situer entre 4 et 4,5 milliards d'euros et sa dette industrielle nette à 7 milliards environ.

Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat et directeur général de Chrysler, a par ailleurs réaffirmé sa volonté de mener à bien dans les meilleurs délais la fusion des deux constructeurs. "C'est inévitable. Fiat et Chrysler doivent devenir une seule entité à un moment donné", a-t-il souligné.

M. Marchionne a en outre indiqué qu'il prévoyait une baisse du marché européen comprise entre 3 et 5 % cette année et qu'il situait le marché italien à 1,3 million d'unités. (AFP, REPUBBLICA, STAMPA, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 29/4/13)

Juliette Rodrigues