Fiat Chrysler rappelle 1,4 million de véhicules après le piratage d'une Jeep

Sous la pression des autorités américaines, Fiat Chrysler a annoncé qu’il rappelait 1,4 million de véhicules aux Etats-Unis pour effectuer une mise à jour de leurs systèmes informatiques embarqués après le piratage à distance d’une Jeep Cherokee par deux chercheurs révélé la semaine dernière (voir la revue de presse du 22/7/15).Les véhicules concernés par le rappel sont des Jeep Grand Cherokee et Cherokee (années 2014 et 2015), des pick-ups et châssis-cabines Ram (années 2013 à 2015), des Dodge Viper (2013-2015), Durango (2014-2015) et Challenger (2015), ainsi que des Chrysler 200 et 300 (2015).Le constructeur affirme n'avoir eu connaissance d'aucun blessé ni d'aucune réclamation. Il a précisé qu'il effectuait le rappel à titre préventif, car aucun défaut n'a été détecté dans les véhicules. La NHTSA (agence américaine en charge de la sécurité routière) a annoncé l'ouverture d'une enquête sur ce rappel, afin de veiller à ce qu'il couvre tous les véhicules qui pourraient être affectés. (DETROIT NEWS, TRIBUNE.FR 24/7/15)

Frédérique Payneau