Fiat Chrysler optimiste sur l'impact de la fusion

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a annoncé à ses actionnaires qu'il attendait de nombreuses retombées positives de l'intégration totale de sa filiale américaine Chrysler. "Cette intégration ouvre de nouvelles opportunités sur le plan international", indique Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat. La création de FCA "ouvre la voie à des partages aisés et peu onéreux de technologies, de trésorerie et de réseaux de concessionnaires", précise-t-il.

M. Marchionne a par ailleurs confirmé aux actionnaires ses prévisions pour 2014 : un bénéfice d'exploitation compris entre 3,6 et 4 milliards d'euros et d'un chiffre d'affaires d'environ 93 milliards d'euros. Les ventes au niveau mondial devraient augmenter pour se situer entre 4,5 et 4,6 millions d'unités, contre 4,4 millions en 2013. L'augmentation des ventes se fera essentiellement sur les marchés nord-américains et d'Asie-Pacifique.

FCA veut orienter sa stratégie vers l'exportation de marques de luxe, comme Maserati et Alfa Romeo, pour aider à compenser la faiblesse de la demande sur ses marchés traditionnels européens. Sergio Marchionne estime que la nouvelle stratégie pourrait porter la capacité annuelle de production du groupe entre six et sept millions de véhicules, même si cet objectif est ambitieux. FCA doit présenter un nouveau plan stratégique sur trois à cinq ans début mai. (FIGARO, REUTERS, IL SOLE-24 ORE 31/3/14)

Juliette Rodrigues