Feu vert de la Chine à la coentreprise Renault-Dongfeng

Dongfeng Motor et Renault ont reçu le 5 décembre l’approbation de la National Development and Reform Commission (NDRC) pour leur coentreprise, Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC). Les deux groupes posséderont chacun 50 % des parts de la nouvelle entité, qui représente un investissement de 7,76 milliards de yuans (932 millions d'euros) et qui devrait produire 150 000 véhicules par an sur le premier marché mondial, a précisé Dongfeng dans un communiqué.

La Commission nationale pour le développement et la réforme (NDRC), la plus haute instance chinoise de supervision économique, a donné son approbation formelle à cette coentreprise, en vue de laquelle les deux groupes avaient signé un protocole d'accord en mars 2012, a rappelé le constructeur chinois.

Renault apportera à la coentreprise son expertise technologique et son savoir-faire industriel afin de renforcer sa présence sur le marché chinois. Avec le soutien de Dongfeng Motor et de l’Alliance Renault-Nissan, les parties prenantes vont collaborer étroitement sur l’ensemble des activités, dont la recherche et le développement, les achats, la production et le marketing. La cérémonie de signature aura lieu le 16 décembre 2013.

Dongfeng, deuxième constructeur en Chine, estime que sa coentreprise avec Renault, basée à Wuhan, dans la province centrale du Hubei, « renforcera la compétitivité du groupe, la valeur de ses marques et sa profitabilité ». (COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT, AFP, REUTERS, DOW JONES 5/12/13)

Alexandra Frutos