Ferrari pourrait être valorisée au moins dix milliards d'euros pour son introduction en Bourse

Ferrari pourrait être valorisée au moins dix milliards d'euros pour son introduction en Bourse, prévue d'ici à la fin de l'année, a déclaré Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat Chrysler Automobiles (FCA). FCA a décidé l'an dernier de scinder Ferrari, de vendre 10 % de son capital par le biais d'une introduction en Bourse et de distribuer le solde à ses actionnaires, afin de mieux valoriser à la fois la marque et l'ensemble du groupe.

La société qui sera cotée sera la holding néerlandaise de Ferrari, a précisé Sergio Marchionne en marge du lancement d'une nouvelle version de la Fiat 500. Il a confirmé les objectifs de résultats de FCA pour l'ensemble de l'année et réaffirmé que la consolidation restait nécessaire à ses yeux dans le secteur automobile, tout en précisant n'avoir rien de nouveau à annoncer concernant la volonté de FCA de se rapprocher de General Motors.

"La nécessité d'une consolidation reste valide, personne n'a mis en doute sa justification économique", a-t-il souligné. Sergio Marchionne a approché en début d'année la directrice générale de General Motors, Mary Barra, pour lui soumettre un projet de fusion mais celui-ci a été rejeté par le groupe américain.

Interrogé sur les implications du démantèlement en cours de l'alliance entre Suzuki et Volkswagen, M. Marchionne a estimé qu'il était trop tôt pour évoquer d'éventuelles opportunités pour FCA. (REUTERS, AUTOMOTIVE NEWS 3/7/15, FIGARO 6/7/15)

Juliette Rodrigues