Faurecia et son dirigeant font appel de la décision de l'Autorité des Marchés Financiers

Faurecia et son président Yann Delabrière ont formé un recours devant la cour d'appel de Paris contre la décision de l'AMF (Autorité des Marchés Financiers) les condamnant à une amende totale de 2,1 millions d'euros pour « pilotage » des analystes.

Fin décembre 2014, la commission des sanctions de l'AMF a condamné Faurecia à une amende de 2 millions d'euros et son dirigeant, Yann Delabrière, à une amende de 100 000 euros. L'AMF accuse l’équipementier d'avoir volontairement manqué à son obligation d’information dans sa communication financière de 2012. Faurecia aurait transmis « uniquement à certains analystes financiers des informations concernant la dégradation de ses perspectives de résultats » en évitant notamment d'avoir à publier un avertissement sur résultat pour ne pas engendrer « une correction trop brutale de la valeur ». Il est en outre reproché à la société et à son dirigeant d'avoir détenu une « information privilégiée » qui n'a pas été communiquée au public avant le 24 juillet 2012 : une révision des objectifs annuels du groupe en matière de marge opérationnelle. Faurecia avait annoncé qu'il ferait appel de cette décision en fin d'année. (AUTOACTU.COM 11/3/15)

Alexandra Frutos