Faurecia confirme ses prévisions annuelles après un troisième trimestre stable

Faurecia a réalisé un chiffre d'affaires quasiment stable au troisième trimestre (+ 0,8 %), à 4,12 milliards d'euros. « Sur le trimestre, les variations de change ont pesé sur l'activité à hauteur de 4 % », précise toutefois le groupe dans un communiqué. A taux de change et périmètre constants, la progression est de 5,2 %. Sur neuf mois, le chiffre d'affaires a augmenté de 4,1 %, à 13,4 milliards d’euros.

En Europe, où la production automobile « s'est stabilisée à un niveau très bas », les ventes de Faurecia ont reculé de 1,4 % à 1,6 milliard d’euros. L’équipementier estime que la production « devrait progresser très légèrement au quatrième trimestre puis continuer à croître faiblement en 2014, compte tenu de la modeste croissance économique attendue ».

En Amérique du Nord, où le marché automobile se porte bien, les ventes de Faurecia ont reculé de 13,4 % à 834,8 millions d'euros, ce que le groupe explique par « un mix commercial défavorable et des périodes de fermeture additionnelle de [ses] clients pour préparer de nouveaux lancements de véhicules ». Faurecia prévoit que ses ventes vont progresser à l'avenir dans cette région « à un rythme moins soutenu » que celui connu depuis 2009, mais il assure que c’est positif car cela « permettra de consolider sa performance opérationnelle et ses acquisitions récentes ». « Nous avons une crise de maturité », mais « nous sommes convaincus que nous allons améliorer la rentabilité en Amérique du Nord », a déclaré le directeur financier Michel Favre. « Le deuxième semestre devrait marquer en cela une nette amélioration à la fois en Amérique du Nord et en Europe », a-t-il insisté.

Le chiffre d'affaires du groupe a en revanche progressé de 21,4 % en Asie, à 422,9 millions d’euros, et de 4,4% en Amérique du Sud, à 190,3 millions.

Au quatrième trimestre, Faurecia s'attend à être « en ligne » avec la production automobile européenne, a expliqué M. Favre lors d'une conférence d'analystes. « Notre objectif est de continuer à réduire nos coûts fixes en Europe de 50 millions cette année et 50 millions supplémentaires l'an prochain », ce qui permettra d'augmenter la rentabilité dans la région, a-t-il souligné.

Faurecia confirme ses prévisions pour 2013, à savoir une hausse de son chiffre d'affaires, qui devrait être compris entre 17,8 et 18 milliards d'euros, une progression de sa marge opérationnelle et un flux de trésorerie positif avant restructurations, dont le coût est estimé à 120 millions d’euros. (AFP 23/10/13)

Alexandra Frutos