Entrée en fonction de la « task force » automobile

Deux anciens cadres dirigeants de l’industrie automobile, Gérard Leclercq et Didier Sepulchre, ainsi que deux hauts fonctionnaires, Serge Catoire et Didier Banquy, composent la « task force » automobile nommée par le ministre de l’Economie Emmanuel Macron. « Cette équipe resserrée a vocation, d’une part, à avoir un effet déclencheur sur un certain nombre d’opérations de consolidation et à préconiser, d’autre part, un dispositif durable pour accompagner ce mouvement nécessaire à la filière », explique le communiqué du ministère de l’économie.

La « task force », missionnée pour une durée de six mois, devra identifier des « champions » français dans les différents métiers représentés parmi les 5 000 entreprises qui constituent la filière automobile. Lors des ateliers de la PFA qui se sont tenus le 26 novembre, Michel Rollier, président de la PFA et nouveau vice-président de la filière automobile (en remplacement de Claude Cham, président de la Fiev) a indiqué que plusieurs d’entre eux avaient déjà été identifiés « selon des critères de taille, de potentiel technologique et de capacité d’internationalisation et de diversification ».

Cette équipe mêle l’expérience de cadres dirigeants de l’industrie, Renault pour M. Leclercq et NTN/SNR pour M. Sepulchre, avec celle de deux hauts fonctionnaires. Elle travaillera pour le ministère de l’Economie en relation avec les équipes de la PFA et devra remettre un rapport en juillet. Ce rapport doit « établir des recommandations et des préconisations pour créer un environnement règlementaire et fiscal permettant de faciliter ce mouvement de consolidation », a expliqué l'entourage du ministre à AUTOACTU.COM (17/12/14).

Alexandra Frutos