Enquêtes sur l'affaire VW : Volkswagen et Bosch veulent empêcher le rapatriement de documents américains

Le groupe Volkswagen et l’équipementier Bosch veulent empêcher que des documents liés aux enquêtes sur le scandale des moteurs truqués et provenant des Etats-Unis ne soient utilisés dans les enquêtes menées en Europe.

Les deux entreprises ne souhaitent pas que les plaignants dans les procès européens puissent avoir accès aux données et documents émanant des procédures américaines.

Les enquêteurs américains ont récolté l'équivalent de 20 millions de pages de données. (AUTOMOBILWOCHE, HANDELSBLATT 24/9/16)

Cindy Lavrut