Eliocity profite du Mondial de l’Automobile de Paris pour introduire l’application Xee Fleet

Eliocity profite du Mondial de l’Automobile de Paris pour introduire l’application Xee Fleet, service créé avec Indigo, destiné aux flottes automobiles. Yvan Gravier, directeur général de la start-up lilloise pionnière de la voiture connectée en France, explique qu’il s'agit d'un logiciel disponible en ligne, et donc accessible depuis tous les types de terminaux. « Il s'adresse à des entreprises possédant toutes les tailles de parc de véhicules et plus particulièrement les TPE-PME. Nous positionnons cette offre à un tarif compétitif qui débute à 3,90 euros », indique-t-il.

« Xee Fleet est un logiciel à part qui se connecte à la plateforme de service Xee. Ainsi, on récupère la donnée des véhicules avant de packager la restitution. Le gestionnaire pourra visualiser et exporter les informations relatives à sa flotte, sans limite géographique », souligne-t-il.


« Nous avons toujours le même principe, celui de couvrir en seconde monte l'intégralité du parc automobile récent. Nous ne sommes pas des spécialistes de la gestion de flottes comme les compétiteurs auxquels les constructeurs s'associent pour proposer des offres, mais nous venons avec des réponses simples de mise en route et d'usage pour ces clients qui ont des besoins basiques, mais essentiels », indique le dirigeant. « Toutes les approches commerciales sont considérées. Suite à un démarchage direct, nous avons signé des contrats de centaines de véhicules avec des mairies, par exemple. Nous négocions par ailleurs des accords avec des sociétés d'informatique, des SSII ayant des relations privilégiées avec des collectivités. Nous sommes entrés en relation avec l'Ugap afin d'intégrer leur portail de référencement. Nous regardons du côté des acteurs du domaine de l'assurance, de l'entretien, de l'assistance et de parking qui travaillent avec les flottes. Nous sommes en train de signer des accords, à l'instar de celui conclu avec Indigo et annoncé lors du Mondial de l'Automobile », se félicite-t-il. « La division B-to-B d'Indigo va s'adresser aux clients des aires de stationnement dans une optique de création de valeur additionnelle. Il s'agit de proposer de l'entretien, du nettoyage, voire du partage de véhicule. Le champ des possibles est très large, une fois notre technologie installée », ajoute-t-il. (JOURNALAUTO.COM 5/10/16)

Alexandra Frutos