Electrique, autonome, quelles sont les technologies que pourraient adopter les Allemands ?

Selon un sondage réalisé par la banque CreditPlus, plus de la moitié des automobilistes allemands (55 %) seraient prêts à passer à l’électrique. L'étude a également montré que la prime à l'achat pour les voitures électriques n'était un critère de choix pour l'achat d'une voiture que pour 13 % des sondés.En revanche, 63 % des personnes interrogées déclarent ne pas vouloir se déplacer en voiture autonome. En effet, elles préfèrent garder le volant et profiter de la conduite. En outre, 17 % des Allemands refusent la voiture autonome par peur d'un piratage informatique.Cette étude a été menée auprès d'un peu plus d'un millier d'Allemands de plus de 18 ans. (AUTOMOBILWOCHE 13/6/17)Par ailleurs, une autre étude, menée par l'institut Statista à la demande du journal allemand AUTOMOBILWOCHE (13/6/17), montre que 85 % des Allemands estiment important ou assez important que la voiture qu'ils utilisent soient la leur. Seuls 15 % ne se soucient pas de détenir la voiture qu'ils utilisent et pourraient donc avoir exclusivement recours à des solutions de mobilité telles que l'autopartage. Le fait d'être propriétaire de sa voiture est plus significatif pour les femmes (très importante pour 52 % d'entre elles) que pour les hommes (qui sont 43 % à qualifier la propriété de leur voiture comme très importante). En outre, l'étude montre que seuls 16 % des Allemands interrogés restent toujours fidèle à la même marque, 47 % choisissent entre deux marques et 28 % hésitent entre 3 à 5 marques. Seuls 9 % disent ne pas se soucier de la marque et envisager tous les constructeurs. Enfin, l'étude a montré que les critères pour choisir une nouvelle voiture les plus cités par les Allemands sont la qualité (citée par 60 % des sondés), la fiabilité (53 %), le design (44 %) et l'expérience précédente avec le concessionnaire de la marque envisagée (44 %).

Cindy Lavrut