Durisotti crée une division "sous-traitance industrielle"

Fort de sa maîtrise des éléments moulés en matériaux composites (polyester et fibres de verre ou de lin, carbone ou kevlar), acquise à travers ses différentes activités, Durisotti a décidé de créer une nouvelle division, spécialisée dans la sous-traitance industrielle.

"Cette nouvelle division est née du constat que de nombreux industriels ont des besoins en petites et moyennes séries produites dans des quantités fluctuantes, nécessitant une grande souplesse qu’apporte l’organisation de Durisotti. Il peut s’agir d’éléments en matériaux composites pour des machines, des engins de travaux publics, routiers ou agricoles, mais aussi des éléments destinés au bâtiment, au nautisme, mobilier urbain ou agencement de magasins pour ne citer qu’eux", explique le constructeur-carrossier de Sallaumines (Nord).

La division sous-traitance industrielle de Durisotti s’intéressera aux matériaux composites qui offrent pour avantage d’être recyclables. "La mise au point d’un Composite Durisotti® en résine thermoplastique avec fibres de lin permet un recyclage illimité par tous les moyens traditionnels, y compris l’injection. L’utilisation du procédé RTM (Resin Transfer Moulding), de l’Infusion et du process Flex Molding permettent, en complément, des fabrications sans dégagement de styrène contribuant ainsi à la protection des salariés comme de l’environnement", détaille le groupe.

Organisé autour de trois sites de production en France à Sallaumines, Agen et Metz, Durisotti a réalisé un chiffre d’affaires de 45 millions d'euros en 2014. (JOURNAL DE L'AUTOMOBILE 24/2/15)

Juliette Rodrigues