Deux plaintes en recours collectif ont été déposées contre les constructeurs allemands

Suite aux suspicions d’un vaste cartel entre Daimler, Volkswagen, BMW, Audi et Porsche, deux plaintes en recours collectif ont été déposées contre les constructeurs allemands aux Etats-Unis et au Canada, pour entente sur les prix. Ces actions judiciaires ont été intentées dans le New Jersey et à Montréal, quelques jours seulement après des informations de presse indiquant que l’industrie automobile allemande s’est concertée depuis les années 1990 dans des groupes de travail secrets sur la technique utilisée dans les voitures, les coûts, les sous-traitants, les marchés, les stratégies et aussi sur la diminution des émissions polluantes de leurs véhicules diesel.Dans la plainte américaine, les plaignants accusent les constructeurs allemands d'avoir notamment partagé des informations sur leurs coûts, les fournisseurs, ainsi que sur les logiciels permettant de réduire les émissions polluantes.Les plaignants américains affirment avoir été affectés par ces ententes entre les constructeurs allemands, parce qu' « ils ont dû payer beaucoup plus qu'ils n'auraient dû lorsqu'ils ont acheté les voitures allemandes de luxe ». Ils réclament la tenue d'un procès et des indemnisations dont le montant n'est pas précisé.Les accusations au Canada sont similaires, les plaignants suspectant que les constructeurs allemands ont passé des accords pour « contrôler ou augmenter les prix », mais aussi pour fixer les normes techniques de certains composants automobiles.Le recours en nom collectif au Canada (hors province du Québec) porte sur une demande d'indemnisation à hauteur de 878 millions de dollars (1,1 milliard de dollars canadiens).« Nous estimons que ces recours collectifs sont sans fondement. Nous allons nous défendre avec tous les moyens légaux nécessaires », a déclaré une porte-parole de Daimler.« Nous ne pouvons commenter une action judiciaire en cours », a de son côté déclaré un porte-parole de BMW. En revanche, Volkswagen n'a pas souhaité commenter cette information. (AFP, AUTOMOBILWOCHE, HANDELSBLATT 27/7/17, SPIEGEL 27 ET 28/7/17)

Cindy Lavrut