Des scientifiques britanniques ont développé une batterie qui pourrait accroître fortement l'autonomie des véhicules électriques

Des chercheurs de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni, ont fait part de progrès dans la mise au point d’une batterie lithium-air, qui pourrait donner aux voitures électriques une autonomie équivalente à celle des véhicules à essence.Les scientifiques ont développé un prototype qui surmonte de nombreux obstacles qui ont freiné le développement de cette technologie, parmi lesquels la puissance, le prix et la taille. Ils indiquent que les batteries lithium-air pourraient afficher une densité énergétique dix fois supérieure à celle des batteries lithium-ion, tandis que le coût et le poids pourraient être divisés par cinq. Au stade actuel de développement, les résultats sont prometteurs, mais il faudra au moins dix ans pour mettre au point une batterie opérationnelle, estiment toutefois les chercheurs, dont les travaux ont été publiés dans la revue américaine Science. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 1/11/15, AFP 29/10/15)

Frédérique Payneau