Des salariés de TRW-Longvic ont manifesté au Royaume-Uni

Une cinquantaine de salariés du site TRW de Longvic (Côte-d'Or), menacé de fermeture, ont manifesté le 19 décembre devant le site de l'équipementier automobile à Shirley, au Royaume-Uni. Ils espéraient ainsi « tenter de convaincre du bien fondé de garder [le site de] Dijon ouvert ».

La direction de TRW prévoit depuis mars de fermer prochainement le site de Longvic, spécialisé dans les valves hydrauliques et électriques pour l’automobile, où sont employées 148 personnes.

Après être allés en Belgique en juin et en Allemagne en juillet, les salariés de TRW s'étaient rendus fin novembre en Pologne, où doit être délocalisée une partie de leur production. Ils prévoient de renouveler leur voyage en février avec d'autres syndicats européens. (AFP 19/12/13)

Alexandra Frutos