Des ouvriers d'AvtoVAZ menacent de se mettre en grève

Plusieurs centaines d'ouvriers de l'usine du premier constructeur d’automobiles russe AvtoVAZ, contrôlé par Renault-Nissan, ont manifesté le 14 décembre contre les suppressions de postes « massives » en cours et menacé de se mettre en grève, a-t-on appris de source syndicale. Le rassemblement, qui a eu lieu à la mi-journée à Togliatti, a rassemblé « environ 600 personnes », a indiqué à l'AFP Piotr Zolotarev, président du syndicat Edinstvo (Unité). « Les participants ont exigé la fin des suppressions massives de postes, une augmentation des salaires, et décidé de commencer à se préparer à la grève », a expliqué le responsable syndical.

Alexandra Frutos