Des minibus sans conducteur commenceront à circuler dès septembre prochain en Russie

Le premier minibus autonome russe, Matryoshka, sera testé à Vladivostok au cours du 3ème Forum économique oriental qui se tiendra sur le campus de l’Université d’Extrême-Orient les 6 et 7 septembre prochains. Les essais seront réalisés en commun par la société initiatrice du projet, Bakulin Motors Group (BMG), et l’Université. Matryoshka est un véhicule entièrement autonome conçu par les ingénieurs du Centre d’innovations Skolkovo (près de Moscou). Il permet de transporter des voyageurs, des chargements et peut fonctionner en tant que véhicule communal. Ces camionnettes électriques sont prévues pour transporter de 8 à 12 personnes. Le temps de recharge est de 4 heures pour une autonomie de 130 kilomètres à 30 km/h. Un autre véhicule sans chauffeur, Shuttle, a été mis au point par KamAZ en partenariat avec l’Institut d’étude des automobiles et des moteurs NAMI. KamAZ finance la plus grande partie du projet. "Les technologies de Shuttle sont basées sur des algorithmes fonctionnant par apprentissage, qui détectent et identifient les objets à grande distance, échangent de données grâce au réseau wifi et positionnent la voiture sur les routes", a indiqué le chef du bureau d’études des véhicules innovants de KamAZ, Sergueï Nazarenko.Le premier Shuttle de KamAZ a été présenté l’été dernier au Salon automobile de Moscou. C’est également en 2016 que KamAZ a signé un accord avec la société internet russe Yandex sur la conception d’une voiture sans conducteur.Lors du Mondial 2018, la Russie présentera des prototypes roulant en régime autonome et en régime de commande à distance, a fait savoir Sergueï Nazarenko. À l’issue de cette démonstration, Shuttle sera peaufiné pour être fabriqué en série, vraisemblablement en 2020. Le prix de ce minibus électrique sera de 148 000 euros. KamAZ cible comme clients les grands parcs, les aires d’exposition et les zones de loisirs. Les ingénieurs estiment également que le nouveau véhicule pourrait être exporté. (RUSSIA BEYOND THE HEADLINES 4/7/17)

Juliette Rodrigues