Des éléments exceptionnels ont pesé sur le résultat net de General Motors au troisième trimestre

Au troisième trimestre, le bénéfice net de General Motors a diminué de 53 %, à 698 millions de dollars, en raison d'une hausse des impôts versés par le groupe et d'une charge de 800 millions de dollars liée au rachat de 120 millions d'actions préférentielles au fonds UAW Veba. Son résultat avant impôt et intérêts a toutefois augmenté de 13 %, à 2,6 milliards, et son chiffre d'affaires a progressé de 3,8 %, à 39 milliards. Le constructeur a vendu 1,58 million de véhicules dans le monde sur le trimestre (+ 0,6 %) et accru sa part de marché mondiale de 0,1 point de pourcentage.

L'Amérique du Nord continue de tirer les bénéfices. General Motors y a réalisé un bénéfice de 2,18 milliards de dollars, en hausse de 27,5 %, et y a accru sa marge bénéficiaire de 7,7 % à 9,3 %. Il a également réduit sa perte en Europe de plus de moitié, à 214 millions de dollars (contre 487 millions un an plus tôt), et a accru son bénéfice de 79 % en Amérique latine, à 284 millions de dollars. Le bénéfice de la division GMIO, qui couvre notamment l'Asie, a quant à lui chuté de 61 %, à 299 millions de dollars. Le constructeur a gagné 400 millions de dollars en Chine sur le trimestre, mais il est confronté à une concurrence féroce des Japonais en Asie du Sud-Est et en Australie et a dû rappeler des véhicules en Inde. (FREEP.COM, DETROIT NEWS, NEW YORK TIMES, AFP 30/10/13, COMMUNIQUE GENERAL MOTORS)

Frédérique Payneau