Des constructeurs poids lourds soupçonnés d’entente sur les prix par Bruxelles

La Commission européenne a envoyé le 20 novembre une communication de griefs à plusieurs constructeurs de poids lourds qu’elle soupçonne d’avoir participé à une entente sur les prix. Il s’agit d’une étape formelle permettant aux constructeurs visés d’apporter leurs observations sur les premières conclusions de la Commission. Sur la base de leurs réponses, l’exécutif pourra conclure à l’existence d’une infraction ou non, et leur infliger, le cas échéant, une amende pouvant atteindre 10 % de leur chiffre d’affaires annuel mondial.

Les soupçons de la Commission font suite à des inspections surprises menées en janvier 2011 chez plusieurs constructeurs. La nouvelle commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, a refusé de révéler les noms des groupes concernés par cette communication de griefs, mais a assuré qu’ils étaient « nombreux ». Elle a ajouté qu’il serait « extrêmement difficile » pour ces constructeurs d'éviter des amendes, étant donné « la gravité » des faits qui leur sont reprochés. (AUTOACTU.COM 21/11/14)

Alexandra Frutos