Des chercheurs allemands ont testé des modèles automatisés de niveau 2

Des chercheurs allemands de l’université du Bade-Wurtemberg DHBW ont testé des modèles automatisés (dotés de systèmes avancés d’assistance à la conduite) de niveau 2 auprès de 204 personnes.Leur objectif était notamment d'observer les réactions des consommateurs. Ainsi, les personnes qui ont participé au test ont été placées au volant de Tesla Model S et de Mercedes Casse E pendant une heure. Ces deux modèles sont dotés de systèmes d'assistance à la conduite de Niveau 2 (selon l'échelle d'automatisation de la Société des ingénieurs automobiles). Parmi ces technologies se trouvent les aides au maintien dans la voie et au changement de voie, les systèmes d'aides au respect des vitesses autorisées et des distances de sécurité, ainsi que des aides au stationnement (avec ou sans l'utilisation d'un smartphone). Avant de tester ces véhicules, seuls 54 % des automobilistes estimaient savoir se servir des systèmes avancés d'assistance à la conduite. Après le test, ils étaient 81 % à se dire capables de les utiliser.En revanche, après l'essai, ils étaient moins convaincus de leur utilité à toute épreuve (de 25 %à 14 %). En outre, après avoir testé les véhicules automatisés de Niveau 2, 39 % déclaraient se sentir en sécurité dans ce type de véhicule (contre 23 % avant l'essai). Néanmoins, 28 % déclaraient pouvoir se relaxer dans un tel véhicule (contre 44 % avant le test). Après avoir essayé les Model S et Classe E, 21 % des personnes ont déclaré que l'automatisation de Niveau 2 permettrait aux conducteurs de dégager du temps (alors qu'ils étaient 35 % à en être convaincus avant l'essai). La conclusion est donc que les systèmes d'assistance à la conduite n'encouragent pour l'instant pas les conducteurs à lâcher le volant et à quitter la route des yeux. 22 % disent se tenir toujours prêts à reprendre le contrôle.Enfin, 44 % des personnes qui ont testé ces deux modèles dotés de technologies d'assistance à la conduite ont déclaré que la technologie n'était pas encore mature. Le point sur lequel les testeurs se sont montrés satisfaits a été les avantages dans les embouteillages et pour le stationnement. (JOURNALAUTO.COM 28/6/17)

Cindy Lavrut