Depuis le début de l'année, les clients de...

Depuis le début de l'année, les clients de l'équipementier japonais Takata, deuxième fabricant mondial d'airbags après Autoliv, multiplient les rappels de véhicules. Fin juin, Honda faisait ainsi revenir 2 millions de véhicules dans ses ateliers en raison d'un défaut sur les sacs gonflables, susceptibles de prendre feu. Au cours des mois précédents, 750 000 Nissan et 680 000 Toyota avaient été concernées. Ces chiffres s'ajoutent aux 3,4 millions de voitures de ces trois constructeurs japonais l'an passé. Hier, c'est BMW qui a dû annoncer le rappel de 1,8 million de voitures pour ce même problème d'airbags. General Motors est également concerné. Au total, Takata est impliqué dans le rappel de plus de 10 millions de véhicules au cours des cinq dernières années. (Figaro)

Juliette Rodrigues