Daimler veut toujours céder sa part restante dans EADS

Daimler veut toujours céder sa part restante dans EADS. Il n'a toutefois pas décidé de la date à laquelle il comptait vendre cette participation de 7,5 %.

Daimler veut se désengager du groupe d'aéronautique et de défense afin de se recentrer sur son activité automobile.

Par ailleurs, Daimler a déjà cédé en décembre 7,5 % du capital d'EADS (soit la moitié de sa participation), ce qui lui a rapporté 1,66 milliard d'euros. Ceci va entraîner un changement dans le bilan comptable du constructeur. Ainsi, ses parts dans EADS ne seront désormais plus prises en compte selon la méthode dite de mise en équivalence, mais selon leur cours actuel de marché. Cela se traduira par un effet positif unique de 2,7 milliards d'euros sur le résultat opérationnel de Daimler et de 1,34 milliard d'euros sur son bénéfice net. (AFP, HANDELSBLATT 27/3/13)

Cindy Lavrut