Daimler menace de supprimer 1 500 emplois au Brésil

Daimler a menacé le 24 août de supprimer 1 500 emplois dans l'une de ses usines de camions au Brésil, à côté de São Paulo, en raison de la faiblesse récurrente des ventes dans ce pays. « Les salariées et salariés concernés ont été maintenant informés par courrier d'un possible licenciement », a indiqué à l'AFP (24/8/15) un porte-parole de Daimler. Mais « notre objectif est que nous puissions trouver une solution pour les 1 500 employés », a-t-il ajouté, affirmant que le constructeur était « prêt à discuter » avec les syndicats au Brésil, qui ont refusé ses offres préalables de diminution temporaire du temps de travail et de réduction des salaires.

Daimler explique sa décision par un marché automobile brésilien difficile, dans un pays dont l'économie est à la peine. « Le marché des camions a reculé de 44 % sur le premier semestre de 2015. Depuis de nombreux mois, il y a purement et simplement beaucoup moins de camions commandés et un rapide rebond du marché n'est malheureusement pas à attendre », a argumenté le porte-parole, expliquant que le constructeur se trouvait dans l'obligation d'adapter les capacités de production de l'usine au marché.

D’après l'agence allemande dpa, Daimler a supprimé environ 3 000 postes au Brésil depuis début 2013 et comptait fin juin encore quelque 11 900 employés dans le pays.

Alexandra Frutos