Dacia, la marque qui a su faire des ses acheteurs des ambassadeurs (1/2)

Au fil des ans, Dacia s'est forgé une véritable identité et a su faire de ses acheteurs de vrais ambassadeurs, un pari qui n'était pas gagné d'avance.

Point d’orgue d’une stratégie de communication orchestrée avec brio, la dernière édition du Grand pique-nique Dacia s’est tenue le 29 juin dans le Domaine de Courson, dans l'Essonne. Ce rendez-vous familial et convivial, associant repas et activités diverses (concert, pédalos sur l'étang, courses en sac, etc.) a rassemblé près de 14 000 personnes.

Cette manifestation matérialise la place que la filiale roumaine de Renault a prise dans le paysage automobile français et montre que, contrairement à ce que son positionnement fonctionnel aurait pu laisser supposer, elle a su jouer sur des ressorts affectifs, aussi bien que certaines marques de voitures de haut de gamme.

Dacia, filiale de Renault depuis 1999, fête les 10 ans de la première Logan. Cinquième griffe du marché français depuis l'an dernier, elle entretient notamment la flamme sur Facebook, où elle réunit quelque 230 000 fans. Elle y a proposé, par exemple, une playlist pour la dernière fête de la musique. Elle a aussi noué un partenariat avec Yahoo autour du concept vosmeilleuresidées.com.

« La force de la marque, c'est sa communauté », explique Sabrina Tenerelli, responsable marketing de Dacia France. Le pique-nique en représente le temps le plus fort. « Les gens y participant n'hésitent pas à afficher leur attachement de toutes les manières possibles, notamment en écrivant sur leur front ou leurs joues : J'aime ma Dacia », se félicite-t-elle.

Alexandra Frutos