Dacia deviendra « multisegment » à terme

Dans un entretien accordé au MONITEUR AUTOMOBILE (29/10/14), le directeur délégué à la compétitivité de Renault Thierry Bolloré souligne qu’avec Dacia, le constructeur possède désormais une sérieuse expertise dans la maîtrise des coûts de production et qu’il compte l’étendre aux autres segments. « Je puis donc vous dire qu’à terme, Dacia deviendra multisegment et proposera aussi des voitures dans les segments les plus élevés du marché ».

Il indique par ailleurs qu’il est essentiel pour Renault de continuer à innover, mais à un tarif acceptable. « L’Espace nous montre le chemin ; nous ne voulons pas imiter les autres, mais nous voulons améliorer le service à la clientèle. Les premiers résultats sont d’ailleurs déjà visibles : la valeur résiduelle de nos voitures est en hausse », ajoute-t-il.

Concernant l’usine algérienne d’Oued Tlélat, M. Bolloré rappelle que Renault fait démarrer le site avec une production de 25 000 véhicules, mais que, « si tout va bien », il vise 100 000 unités. Il deviendra alors « intéressant pour les fournisseurs de venir s’établir sur place. Ils ne demandent qu’à moduler leur production en fonction de la demande locale », souligne-t-il.

Alexandra Frutos