Continental s’investit dans l’innovation en France

Au sein de la filière automobile française, l’équipementier allemand Continental participe à de nombreux projets de recherche collaborative et s'investit notamment dans la création et le développement de l'institut de recherche VeDeCom (Véhicule Décarboné Communicant).

Continental Automotive figure en effet dans le top 30 des entreprises les plus innovantes en France (en termes de dépôt de brevets). L’entreprise compte 3 000 salariés dans l’Hexagone, dont 1 500 ingénieurs travaillant dans ses deux centres de R&D de Toulouse et de Rambouillet.

Depuis 2005, l’entreprise est active dans trois pôle de compétitivité, Mov?eo, Systematic (ingénierie système numérique) et Aerospace Valley (systèmes embarqués). Elle intervient actuellement dans 25 projets de recherche collaborative, en France et en Europe, parmi lesquels le grand programme « véhicule 2 l/100 km ».

L’institut VeDeCom va permettre de faire de la recherche à moindre coût en partageant avec d’autres équipementiers et l’Etat des moyens qu’une entreprise seule ne pourrait pas développer, explique M. Vrignaud, directeur des partenariats public-privé chez Continental Automotive France et membre du bureau exécutif de VeDeCom. « A la différence d’un projet de recherche collaborative labellisé par un pôle de compétitivité, l’institut VeDeCom va disposer de ses propres équipements et de ses propres chercheurs, environ un tiers des 200 à 300 personnes qui travailleront à Satory, près de Versailles », souligne-t-il.

L’institut VedeCom a reçu le 10 septembre le feu vert de l’Etat pour être créé et attend désormais la validation des autorités européennes, qui devrait intervenir dans les prochaines semaines. (AUTOACTU.COM 8/10/13)

Alexandra Frutos