Continental déclare que son logiciel n'a pas pu être utilisé pour manipuler les tests antipollution

Continental a fourni des composants utilisés dans le système de gestion du moteur pour les véhicules diesel concernés par le scandale lié à la manipulation des niveaux d’émissions du groupe Volkswagen. Il a toutefois déclaré que le logiciel qu’il a fourni à Volkswagen n’a pas pu être utilisé pour manipuler les tests antipollution.L'équipementier a en outre souligné que Volkswagen était responsable de la programmation du logiciel fourni.Bosch avait lui aussi admis avoir fourni un logiciel au c’ur de l'affaire Volkswagen (cf. revue de presse du 23/9/15). (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 5/10/15)

Cindy Lavrut