Continental commence à tester des pneus à base de caoutchouc de pissenlit

Continental commence à tester des pneus à base de caoutchouc de pissenlit à Hanovre et en Suède. L’équipementier prévoit de produire en série ce nouveau type de pneus d’ici 5 à 10 ans.Les racines utilisées pour produire ce nouveau caoutchouc proviennent d'une variété de pissenlit russe, qui dispose de racines particulièrement grandes. Ainsi,à surface égale, la même quantité de caoutchouc peut être obtenue avec un champ de pissenlit qu'avec un champ d'arbres à caoutchouc.Cette nouvelle technologie permettrait à Continental d'être moins tributaire du prix du caoutchouc naturel, une matière première dont le prix est en hausse.En outre, le pissenlit pouvant - contrairement à l'arbre à caoutchouc - être cultivé en Europe, les coûts de transports seront également réduits. (AUTOMOBILWOCHE 23/9/14)

Cindy Lavrut