Constellium achète les laminoirs d'aluminium Wise

Le spécialiste de la transformation de l'aluminium Constellium a annoncé l'acquisition de l'américain Wise Metals Intermediate Holdings pour 455 millions de dollars en numéraire, qui va lui permettre de rééquilibrer vers les Etats-Unis ses activités jusqu'ici très européennes. Constellium assumera 945 millions de dollars de dette actuellement supportée par Wise, ce qui porte la valorisation totale de l'opération à 1,4 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros). Cette acquisition sera en partie financée par une augmentation de capital dont le groupe n'a pas chiffré le montant.

Constellium, une société regroupant une bonne partie des activités « aval » de feu le groupe français Péchiney, compte investir jusqu'à 750 millions de dollars dans sa nouvelle acquisition d'ici à 2022 pour en accroître fortement les capacités de production. La société Wise, basée à Muscle Shoals (Alabama), est spécialisée dans le laminage de l'aluminium, avec une capacité de production de 450 000 tonnes par an. Elle dispose notamment d'un laminoir capable de fabriquer des feuilles d'aluminium les plus larges d'Amérique du Nord, a fait valoir l'acquéreur.

« L'acquisition de Wise est de bien des manières structurante pour Constellium », a souligné le directeur général du groupe Pierre Vareille, cité dans un communiqué. Pour consolider sa nouvelle acquisition, le groupe va porter sa capacité de production à plus de 700 000 tonnes par an. Il va également la doter d'un atelier de finition pour les besoins de sa clientèle automobile, d'une capacité de 200 000 tonnes par an.

Constellium estime que la montée en puissance industrielle de Wise lui permettra de quadrupler son excédent brut d'exploitation (Ebitda) par rapport à son niveau actuel. Constellium a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 3,5 milliards d'euros. L'acquisition de Wise va permettre à Constellium d'accroître sa taille d'un quart dans la mesure où la société américaine a réalisé l'an dernier un chiffre d’affaires de 1,2 milliard de dollars (950 millions d'euros). (AFP 3/10/14)

Alexandra Frutos