Conflit au sein de l'usine de Daimler à Untertürkheim

Daimler a annoncé qu'il souhaitait à l'avenir se concentrer davantage sur les véhicules électriques (le groupe veut que le modèles électrifiés représentent 25 % de ses ventes totales d'ici à 2025). Or, les moteurs électriques sont plus simples que les moteurs à combustion et nécessitent un nombre de pièces réduit. Les salariés de l'usine de moteurs de Daimler à Untertürkheim s'inquiètent donc des répercussions de cette stratégie sur leur activité. Ils souhaitent obtenir des garanties de la part de la direction. Les salariés veulent notamment la garantie que les moteurs électriques seront à leur tour fabriqués à Untertürkheim.A compter du 1er juillet, le comité d'entreprise pourrait ne plus autoriser d'heures supplémentaires, afin d'encourager la direction à entendre leurs craintes face aux perspectives liées au développement des motorisations électriques. L'usine d'Untertürkeim emploie quelque 19 000 personnes. (HANDELSBLATT 23/6/17, AUTOMOBILWOCHE 22/6/17)

Cindy Lavrut