Commentaires sur le marché automobile en novembre

Compte tenu d’un nombre de jours ouvrables significativement inférieur cette année en novembre (19 jours contre 21), le marché automobile affiche un recul de 4,4 % sur le mois (cf. revue de presse du 2/12/13). « Le marché est toujours tout à fait morose », a commenté Patrick Blain, président de CCFA, estimant cependant qu’il « ne descendrait pas plus bas ».

Alors que la marque au losange a stabilisé ses immatriculations (+ 0,4 %, à 25 277 unités), le groupe Renault a été nettement tiré par la performance de Dacia, qui a progressé de 18 %, à 7 315 unités. « Dacia s’affirme à la cinquième place du marché avec des modèles qui conviennent à la situation économique », a déclaré Bernard Cambier, directeur commercial France du groupe Renault. Le groupe reste en ligne avec son objectif d’atteindre 25,5 % de part de marché sur l’année (VP + VUL), avec un résultat à 25,3 % à fin novembre.

Peugeot est quant à lui resté sur une tendance positive avec une part de marché en novembre légèrement inférieure à 17 % (16,93 %), mais au-dessus de son niveau sur onze mois (16,39 %). Ses immatriculations ont progressé de 7,1 % le mois dernier, à 23 419 unités. « Nous poursuivons sur une tendance positive. Suite à l’opération triplement du bonus, nous avions enregistré un volume de commandes très fort en octobre et nous bénéficions de tous nos lancements », a déclaré Xavier Duchemin, directeur du commerce France de Peugeot.

Citroën a remonté sa part de marché à 14 % (+ 0,8 point), avec 19 426 immatriculations en novembre (+ 1,5 %) « Nous avons fait en novembre le deuxième meilleur mois de l’année avec juillet », s’est enfin félicité Philippe Narbeburu, directeur du commerce France de Citroën. « Nous avons un plan d’action solide et le dernier trimestre sera le meilleur de l’année », a-t-il déclaré. (AUTOACTU.COM, FIGARO 3/12/13)

Alexandra Frutos