Comment les constructeurs chinois veulent conquérir le marché européen

Les constructeurs chinois espèrent relancer leurs ventes en Europe en ciblant le marché des véhicules de loisir.

Les groupes chinois ont essayé de s’implanter sur le marché européen depuis 2005, date à laquelle Geelu avait présenté un plan de développement en Europe à l’occasion du Salon de Francfort.

Par exemple, les marques MG et Borgward (détenues par SAIC et Beiqi Foton, respectivement) prévoient de lancer des véhicules de loisir sur le marché européen, où les voitures chinoises ont jusqu’à présent été boudées, en raison de problèmes de qualité. Ces marques ? bien que financées par des fonds chinois ? restent européennes et peuvent ainsi dépasser la mauvaise image de marque des constructeurs chinois.

MG notamment est déjà commercialisé au Royaume-Uni (seul marché européen où il est présent). Il n’y propose pour l’instant que deux modèles (la berline compacte MG6 et la petite citadine MG3, pour un total de 2 328 unités vendues en 2014), mais devrait en proposer 3 d’ici à 2016, avec le lancement du véhicule de loisir compact GS.

L’introduction du GS sera l’occasion pour MG de vendre ses modèles sur d’autres marchés européens que le Royaume-Uni, en premier lieu au Portugal (en 2017) et Chypre (en 2018).

Borgward de son côté a annoncé sa résurrection au Salon de Genève et a présenté son premier véhicule, le véhicule de loisir BX 7, lors du Salon de Francfort. La marque se fixe pour objectif d’atteindre 800 000 ventes par an d’ici à 2020, puis 1,6 million d’unités par an d’ici à 2025.

De plus, Great Wall, le premier constructeur de véhicules de loisir chinois, a réorganisé sa production en Bulgarie, afin de se concentrer sur les véhicules de loisir. Le constructeur mise notamment sur le véhicule de loisir Haval H6 pour doper ses ventes en Europe. Great Wall commercialise déjà ses modèles en Italie, en Bulgarie, en Serbie, en Macédoine et en Roumanie et prévoit de les proposer également sur les marchés tchèque, polonais et grec. Le H6 est produit dans l’usine bulgare de Great Wall.

Par ailleurs, la marque chinoise Qoros envisage de commercialiser son véhicule de loisir Qoros 3 City en Europe, après avoir lancé la berline compacte Qoros 3 en Slovaquie, son marché test.

Néanmoins, selon PwC Autofacts, les constructeurs chinois ne seraient pas à même de conquérir le marché européen, en raison du design trop conventionnel de leurs modèles.

Cindy Lavrut