Claude Cham (Fiev) insiste sur la nécessité de se développer à l’international

« Les équipementiers ont fait d'énormes efforts, mais ont trop longtemps axé leur travail sur le franco-français. Ce qui fait la différence aujourd'hui, c'est une politique tournant autour de trois vecteurs clés, l'innovation (la R&D), une stratégie de développement et une volonté manifeste de rester maître de sa politique commerciale et de son développement industriel, de mener une diversification du portefeuille produits. Rappelons que les trois premiers équipementiers français ont déposé plus de mille brevets en 2013 », indique le président de la Fiev Claude Cham. Conscient que l'avenir ne se passera pas bien sans un effort appuyé sur le développement à l'international, M. Cham met l'accent sur le rôle de la Fiev dans l'accompagnement des équipementiers hors de l'Hexagone (avec Ubi France et la PFA, notamment), en insistant sur l'internationalisation des constructeurs d’automobiles, qui peuvent être un soutien efficace. (Journalauto.com)

Alexandra Frutos