Citroën vise 150 000-160 000 ventes annuelles avec les C4 et Grand C4 Picasso

Le Citroën C4 Picasso, lancé au mois de juin, aurait déjà enregistré 25 000 commandes (12 000 en France), dont 75 % portant sur les deux niveaux de finition les plus élevés. Sa variante à 7 places, le Grand C4 Picasso, commercialisée en septembre, aurait déjà enregistré plus de 2 000 commandes dans l’Hexagone. L’objectif de la marque est d’atteindre 150 000-160 000 ventes annuelles, avec un mix à 50/50 entre les deux carrosseries, contre 120 000 pour les modèles précédents.

Afin de toucher une clientèle plus large avec ses nouveaux monospaces, Citroën a davantage différencié les deux variantes du Picasso. La hauteur du modèle à cinq places a été réduite de 7 cm, à 1,61 mètre, pour lui donner une allure plus dynamique, tandis que le Grand C4 Picasso assume pleinement sa fonction de monospace familial à 7 places, en gagnant 3 cm en hauteur et surtout 11 cm en empattement (à 2,84 mètres), tout en conservant sa longueur (4,59 mètres, soit 16 cm de plus que le court).

Entre autres signes distinctifs, le Grand C4 Picasso dispose d’un tableau de bord très épuré composé de deux écrans en position centrale : un écran tactile de 7 pouces et, au dessus, l’écran de 12 pouces permettant d’accéder à toutes les applications tout en conservant le guidage GPS, par exemple.

Le monospace à sept places est par ailleurs doté des derniers systèmes de sécurité, comme l’alerte d'angle mort ou le régulateur de vitesse actif, et de quelques dispositifs annexes tels qu’une prise de 220 volts, la fermeture motorisée du hayon, ou le système vision 360°, unique sur ce segment.

L’avantage concurrentiel du C4 Grand Picasso apparaît enfin dans sa consommation. Avec son moteur e-HDi 115, son c’ur de gamme, il ne consomme que 4 l/100 km (pour 105 g de CO2/km et 200 euros de bonus) en boîte manuelle ou avec la nouvelle génération de boîte ETG6. Des résultats obtenus notamment grâce au dispositif de mise en veille Stop &Start, installé pour la première fois sur une boîte automatique dans le groupe PSA, grâce à la réduction de poids de 100 kg, en utilisant la plateforme modulaire EMP2, et grâce à un aérodynamisme exceptionnel pour ce segment. (AUTOACTU.COM 11/10/13)

Alexandra Frutos