Citroën veut doubler sa présence en Russie grâce à la C4 Sedan

Citroën compte doubler sa part de marché en Russie où il a lancé, le 2 avril, une berline adaptée à ce marché très convoité, a indiqué Jean-Louis Chamla, directeur de la marque dans le pays. « Notre objectif à moyen terme, c'est de dépasser les deux points de part de marché », contre 1,1 % en 2012, a-t-il déclaré à l'AFP (2/4/13) en marge du lancement de la production de la C4 Sedan dans l'usine PSA Peugeot Citroën de Kalouga.

« L'histoire commerciale de Citroën en Russie est récente puisque nous avons créé notre filiale en 2008. Depuis que nous sommes installés en Russie, nous progressons chaque année en volumes et en parts de marché », a par ailleurs souligné M. Chamla. « Pour accélérer, il nous fallait une locomotive », a-t-il ajouté à propos de la C4 Sedan, une berline conçue spécialement pour le marché russe avec un châssis renforcé adapté aux routes locales et un pare-brise entièrement chauffant. Le lancement du modèle, vendu à partir de 579 000 roubles (environ 15 000 euros), a demandé un investissement total de 120 millions d'euros.

Citroën s'est fixé un objectif de ventes de plus de 2 000 véhicules par mois pour la C4 Sedan d'ici à la fin de l'année et de 3 000 par mois en 2014. Il compte dépasser les 10 % de part de marché sur le segment du modèle.

Les ventes d'automobiles ont progressé de 11% en 2012 en Russie, atteignant le niveau record de 2,9 millions d'unités écoulées. Cela en fait le deuxième marché en Europe après l'Allemagne. « Nous pensons que le marché sera à peu près du même ordre que l'année dernière. On a vécu une forte période de croissance et le marché marque aujourd'hui un palier », a expliqué M. Chamla. « Cela ne veut pas dire que ce ne sera pas un marché en croissance. Nous pensons que la Russie sera le premier marché en Europe dans les années qui viennent », a-t-il ajouté.

Alexandra Frutos