Citroën présente le petit véhicule de loisir urbain C3 Aircross

Citroën a présenté le 12 juin un petit véhicule de loisir urbain, première incursion de la marque dans un segment dont le développement exponentiel ces dernières années a déjà profité aux deux autres marques françaises généralistes, Renault et Peugeot. Le C3 Aircross, qui reprend les codes stylistiques rebondis des véhicules présentés par Citroën depuis 2014 (C4 Cactus, berline C3), représente « une nouvelle étape dans l'accélération de la transformation » de la marque, a affirmé sa directrice générale Linda Jackson.

La voiture de 4,15 mètres de long a vocation à être vendue à terme « dans 94 pays », a précisé Mme Jackson, lors de la divulgation à Paris du modèle, qui sera fabriqué à Saragosse (Espagne) pour le marché européen. La voiture remplace dans la gamme le C3 Picasso, qui s'apparentait à un monospace. Mais ce segment vacille sous les coups des « SUV », « crossovers » et autres véhicules inspirés du monde du 4x4.

Près de 30 % des voitures neuves vendues en Europe appartiennent à cette catégorie, et le segment « B-SUV » auquel s'attaquera le C3 Aircross, en vente sur le continent à l'automne, connaît une croissance impressionnante. « Entre 2012 et 2016, le segment des ?B-SUV? s'est quasiment multiplié par six en Europe, et en Chine c'est également un segment très porteur », a indiqué le directeur du produit de Citroën, Xavier Peugeot.

La catégorie est dominée en Europe par le Renault Captur, qui s'est écoulé en 2016 à 215 670 exemplaires, tandis que l'équivalent chez Peugeot, le 2008, a trouvé 183 895 acheteurs sur le continent.

Le nouveau C3 Aircross arrivera en Chine fin 2018. Présenté au salon de Shanghaï en avril, son grand frère (4,50 m de long) C5 Aircross sera à l'inverse d'abord vendu dans l'ex-Empire du Milieu cette année, avant d'arriver en Europe l'année prochaine.

Fort de cette offre renouvelée, M. Peugeot s'est dit confiant dans la capacité de Citroën à suivre la feuille de route que le président du directoire du Groupe PSA, Carlos Tavares, lui a défini à l'horizon 2021 : faire progresser les ventes mondiales de 30 %. Quelque 1,1 million d'automobiles portant les chevrons se sont écoulées l'année dernière.

Enfin, alors que la production de la berline Citroën C5 vient de s'interrompre, M. Peugeot a promis lundi qu'elle aurait une descendante, comme préfiguré par un prototype montré l'an dernier au Mondial de Paris. « On ne fera pas exactement cette voiture là, mais nous avons bien pour intention [...] de renouveler également notre offre sur les berlines du segment D », a-t-il indiqué. (AFP 12/6/17)

Alexandra Frutos