Citroën a "franchi un palier" au WRC/Rallye d'Argentine

Citroën Racing a "franchi un palier" au rallye d'Argentine, selon Yves Matton, directeur de l'équipe française, qui savoure le doublé de ses pilotes après une longue pénurie de victoire.

"Je suis heureux. Il y a eu plein de choses extraordinaires ce week-end, d'abord ce succès après plus d'un an sans aucune course gagnée. Faire gagner Kris Meeke (...), c'était un pari de croire en lui. Les objectifs qu'on s'était fixés en début de rallye n'étaient pas aussi optimistes que ce qui nous est arrivé. Je suis content que ça arrive aussi tôt dans l'année. Ca va nous permettre de fixer de nouveaux objectifs pour le restant de la saison", explique Yves Matton.

"C'est avant tout une victoire de la fiabilité de la voiture, même si on a eu des soucis mineurs pendant le rallye. On en a eu largement moins que toute la concurrence. On était sur un plan de bataille qui était de positionner nos deux voitures au mieux à l'arrivée. En fin de compte, ça paye plus que ce qu'on imaginait. On a montré que la voiture était non seulement très solide et fiable, mais performante. Ce qui me donne de l'espoir pour les rallyes à venir", a-t-il ajouté.

M. Matton a par ailleurs souligné que "l'héritage Loeb" était facile à agréable à porter. "On a montré pendant des années que la combinaison Sébastien Loeb et Citroën, c'était le duo gagnant. On a montré à plusieurs reprises qu'on était capable de jouer devant, mais ça ne s'est pas concrétisé. Depuis le début de cette année, je suis encore plus confiant. La DS3 WRC 2015 a montré son potentiel dès le Monte-Carlo avec Sébastien Loeb. Nos pilotes ont un an de maison et je pensais que cette année-ci, ça ne pouvait pas nous échapper". (AFP 27/4/15)

Juliette Rodrigues