Chongqing veut devenir un centre de l'industrie automobile chinoise

La ville de Chongqing, située au centre de la Chine, le long du fleuve Yang-Tsé, n'était qu'une petite ville chinoise il y a moins de dix ans. Au premier trimestre de 2015, elle a enregistré une croissance économique de 10,7 %, par rapport à 7 % pour l'ensemble de la Chine. Chongqing doit cette croissance en majeure partie à l'industrie automobile. En effet, Chongqing est le siège du constructeur chinois Changan Auto. Or, Changan dispose d'une coentreprise à parité avec le groupe américain Ford. Cette société commune produit des modèles Ford dans deux usines à Chongqing.Le développement de la ville est donc principalement dû à la croissance de Changan Ford Automobile, qui a notamment lancé 15 modèles en Chine au cours des 5 dernières années.Changan Ford est passé de 11ème constructeur présent en Chine en 2007 à troisième constructeur dans le pays l'an dernier, avec 730 000 véhicules vendus.Bien que la coentreprise avec Ford soit la principale source de croissance de Changan et de la ville de Chongqing, elle n'est pas la seule. En effet, Changan a également noué des partenariats avec les constructeurs Mazda, Suzuki et Lifan.Ainsi, les 5 constructeurs d'automobiles présents à Chongqing (Changan et ses 4 coentreprises avec Ford, Mazda, Suzuki et Lifan) ont produit un total de plus de 2,6 millions de véhicules en 2014, soit 11 % de la production automobile chinoise totale.Du fait de la présence de ces constructeurs, plus d'un millier d'équipementiers et fournisseurs ont construits des sites à Chongqing. Ainsi, constructeurs et équipementiers représentent plus de la moitié de la production économique de la ville. En outre, l'an dernier, les entreprises liées aux industries automobile et équipementière de Chongqing ont réalisé un bénéfice net cumulé de 37 milliards de yuans (5,4 milliards d'euros), en hausse de 50 %.Grâce à la présence d'un tel maillage de fournisseurs et de constructeurs, la ville de Chognqing s'est modernisée, ce qui a permis d'accroître le niveau de vie de ses habitants. En conséquence le taux de motorisation des habitants de Chongqing a nettement augmenté, créant un cercle vertueux pour l'industrie automobile locale. Ainsi, la croissance de Chongqing reste notable. En effet, alors que la production d'automobiles en Chine n'a progressé que de 3 % sur 5 mois, elle a augmenté de 19 % sur la période à Chongqing.

Cindy Lavrut