Carlos Ghosn veut placer Renault-Nissan parmi les trois premiers constructeurs mondiaux

Dans un entretien accordé à AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (13/6/14), le président de Renault et de Nissan Carlos Ghosn explique qu’il veut placer l’Alliance parmi les trois premiers constructeurs d’automobiles mondiaux car les constructeurs doivent désormais réaliser des économies d’échelle pour rester compétitifs. « Il y a quinze ans, les plus gros constructeurs n’étaient pas nécessairement les plus compétitifs. Il est maintenant de plus en plus difficile pour les petits groupes de rester compétitifs », souligne-t-il.

Les constructeurs se séparent aujourd’hui en deux catégories : « ceux qui ont réussi à faire des économies d’échelle et ceux qui n’y sont pas parvenus », explique M. Ghosn, ajoutant que Renault-Nissan « ne fait pas encore partie des plus gros constructeurs mondiaux mais qu’il n’en est pas loin ».

« Nous ne sommes pas obsédés par la croissance des volumes, mais nous devons faire tout ce qui est nécessaire pour tirer de plus en plus avantage des économies d’échelle », indique M. Ghosn.

Le dirigeant estime par ailleurs que produire des véhicules dans un pays pour les exporter dans d’autres est devenu une « chose du passé ». « Les constructeurs qui n’ont pas de production locale resteront petits », déclare-t-il, soulignant que 95 % des véhicules vendus en Chine, en Inde et au Brésil sont produits localement.

Alexandra Frutos