Carlos Ghosn ne veut pas que de nouveaux objectifs de réduction des émissions de CO2 aient des conséquences négatives sur l'emploi et la croissance

Le président de Renault Carlos Ghosn a prévenu le 12 juin que de nouveaux objectifs de réduction des émissions de CO2 pour le secteur des transports en Europe ne devraient pas se traduire par des conséquences négatives sur l'emploi et la croissance. « Nous devons faire en sorte que d'ambitieuses politiques de lutte contre le réchauffement climatique n'entrent pas en conflit avec la nécessité de protéger les emplois et la croissance en Europe », a-t-il affirmé. S'exprimant lors d'une conférence de presse à Paris en tant que président de l'Acea, le dirigeant a en outre appelé les autorités européennes à ne pas viser spécifiquement les véhicules fonctionnant au gazole, affirmant que le diesel était nécessaire pour atteindre les objectifs actuels, à l'horizon 2020. (AFP)

Alexandra Frutos